Panic Motel, End of the Road [Le Disque de la Semaine]

Chaque semaine, un disque issu de la scène locale tourangelle, d’hier ou d’aujourd’hui, à faire tourner en boucle chez toi. Fais péter les enceintes.

Cette semaine, on remonte un peu le temps jusqu’en mars 2016 avec End of the Road, le deuxième EP des tourangeaux de Panic Motel. Le trio ne fait pas de fioritures et va à l’essentiel avec une formule guitare/basse/batterie qui nous délivre un bon son punk rock, dans la veine des musiques californiennes des années 90 à la manière de NOFX ou de Bad Religion. Alternant entre riffs puissants, parties plus mélodiques et refrains entêtants, parfaitement appuyé par les chœurs, on est très vite embarqué par le son des Panic Motel et on sent la fibre du pogo se réveiller en nous. Le trio n’est pas là pour faire dans le détail et joue clairement la carte de l’efficacité, grâce à des arrangements précis et des parties qui s’enchaînent naturellement en toute fluidité, respectant les codes du genre. End of the Road, une bonne galette de punk rock comme on aime.

A retrouver en live le samedi 17 mars prochain au Canadian Café avec les autrichiens de Deecracks si tu veux faire le plein de décibels pour la Saint Patrick.  Soirée organisé par Goat Cheese. Prix libre. RDV 20h.

Les Liens

Facebook / Bandcamp.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s