Péroké, l’avenir s’écrit à deux

Le duo balance Little Atlas Part Two, extrait de leur EP sorti à la rentrée dernière. Un son toujours aussi puissant pour une formation qui vient de vivre une année 2018 qui frôle le parcours sans faute.

Après avoir claqué sans pression les Inouïs du Printemps de Bourges et les Transmusicales de Rennes – soit les deux festivals défricheurs de talents par excellence en France – on est en droit de se demander, le ton un peu hautain : « Hey, Péroké, ce serait pas un peu l’avenir de la musique électro dans l’Hexagone par hasard ? « .

Alors sans griller les étapes, ni lire dans la boule de cristal de l’industrie musicale qui n’est jamais vraiment très claire,  c’est vrai que ça sent assez bon pour le duo. Grâce à une touche originale, un son puissant qui se reconnaît en un éclair et le vent de fraîcheur qui va avec, le duo propose quelque chose de différent et surtout balance méchamment, ce qui est déjà une fin en soi. Pas encore en tête des charts certes mais déjà en haut de la Féraliste.

Péroké : « Si je devais toujours jouer la même chose ça me ferait sûrement un peu chier. »

Après une telle années 2018, ils vont s’arrêter où ses mecs ?

Sûrement pas maintenant.

Wait and see




Pour les suivre : Facebook / Youtube.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s