Gauvain Sers : loin du romantisme, le réalisme

Comme une ode à la ruralité, Gauvain Sers dévoile le clip de son nouveau titre « Les Oubliés ». Le chanteur creusois nous balance une sale dose de réalité en plein visage.

Trop souvent comparé à Renaud, parfois à raison mais souvent à tort, l’ami Gauvain semble faire fi des comparaisons et trace sa route, loin des étiquettes et autres comparaisons faciles. Soyons honnête : oui il existe une filiation entre les deux chanteurs, une influence présente, audible et aussi une forme de proximité assumée. Pas de quoi non plus rester bloqué 150 ans. Gauvain Sers existe loin de Renaud et les différences deviennent plus évidentes que les rapprochements et autres analyses faciles des dézingueurs de la télé publique.

Ayant connu avec « Pourvu », son premier album un beau succès, le chanteur creusois revient avec « Les Oubliés », un titre qui pose les bases d’un nouvel album éponyme qui devrait voir le jour le 29 mars prochain. Sorti en plein cœur des fêtes il y a tout juste deux mois et fraîchement clipé, la chanson fait la part belle à la campagne française, sans doute pas le sujet le plus sexy mais qui résonne avec l’actualité et tire une vraie sonnette d’alarme.

A l’heure où désertification médicale, abandon des services publics et fermeture à répétition des commerces semblent plonger la campagne française au cœur de l’ornière, Gauvain Sers se pose avec justesse, traduisant un malaise palpable et bien existant. Toujours à hauteur d’homme et servi par une très belle interprétation – tant vocale qu’instrumentale – le chanteur dégage la puissance nécessaire à la gravité du sujet, avec pudeur mais sans naïveté. Avec « Les Oubliés », Gauvain Sers tape simplement dans le vrai, sans jamais verser dans le tire-larme facile, maniant style et poésie avec finesse. Entre beauté subtile et réalité froide.

Il faut croire qu’exploser dès le premier album, claquer un disque d’or avec une galette qui sera rentrée dans pas mal de foyers et des titres qui auront tournés en boucle sur la bande FM ne veut pas forcément dire oublier d’où l’on vient.

Plus d’infos

Précommande dispo ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s